Pierres de Vie

Frère Albert s'attarde plus que volontiers à la cathédrale.

 

Il y prend plaisir, comme d'autres en prennent aux mots croisés ou au tricot, à déchiffrer les pierres tombales enchâssées un peu partout dans le dallage et dans les murs.

 

L'une d'elle tout particulièrement le fascine depuis longtemps.

Elle est si lasse du va-et-vient des fidèles sur ses délicates inscriptions qu'elle en refuse la lecture à quiconque désormais.

 

Sans doute est-ce pour cela que Frère Albert en est fou car, c'est bien connu, que de mystère émane des pierres indéchiffrables.

 

Comme il lui serait agréable de tout connaître de cette pierre si distante car, on le voit au premier coup d'œil, elle a connu bien des choses, jusqu'aux atrocités iconoclastes de la Révolution.

 

Que ne donnerait-il pas, Frère Albert, pour devenir l'intime d'une pierre qui a, à l'évidence, tant vécu.

 

Hélas, il s'est épris d'une rebelle et il bien dû faire son deuil d'un si beau rêve.

 

Mais quand même, qui sait si, un jour, on ne sait jamais n'est-ce pas, il ne pourra, lui aussi, dormir à l'ombre de sa dulcinée.

 

Écrit par Serge Lesens Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.