La Perle Noire

 

Noire comme un nœud d'ébène,

longue comme un jour sans pain,

habillée de tes cheveux

et de si peu d'autres choses,

tu es perchée sur ton haut tabouret.

 

Ton regard hiératique

me cache le corps

que pourtant tu affiches.

 

Etrange et merveilleuse Perle noire,

quelles pistes as-tu suivies

au fin fond de ton Afrique?

Quels bateaux t'ont ballottée

sur les tumultes de l'océan?

Quelles voitures t'ont conduite ici

- de gré, de force, qui sait –

jusqu'à ce bien triste écrin?

 

Écrit par Serge Lesens Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.